Versailles-Saclay : un emploi sur dix dans la conception-recherche, deux fois plus qu’en Île-de-France

Partager la page

L’Insee, l’Institut d’aménagement et d’urbanisme de la région Île-de-France et la Direccte Île-de-France publie une étude sur l’emploi à l’échelle du bassin Versailles-Saclay. Réalisée avec la participation de l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay et du Conseil régional d’Île-de-France, l’étude précise qu’un emploi sur dix dans ce bassin concerne la conception-recherche, deux fois plus qu’en Île-de-France.

Spécialisé depuis plus de 30 ans dans la conception-recherche, le bassin de Versailles-Saclay rassemble près de 45 000 emplois dans cette fonction, constituant un pôle scientifique et technologique important à proximité immédiate de la métropole parisienne. La conception-recherche y est particulièrement présente dans l’industrie automobile, mais aussi dans la recherche scientifique et la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques. Généralement portée par les métiers de l’informatique, la conception-recherche irrigue dans ce territoire une gamme de professions plus diversifiée. Les dépôts de brevets et le nombre de doctorants complètent par ailleurs les marqueurs du potentiel d’innovation de ce deuxième pôle universitaire francilien.

Retrouvez l’intégralité de l’étude en cliquant ici 

Bassin de Versailles-Saclay : un territoire stratégique pour la Région

Le bassin de Versailles-Saclay comprend 420 000 emplois et englobe la plupart des grands pôles d’emploi du sud-ouest francilien : Saint-Quentin-en-Yvelines, Massy, Versailles, Vélizy-Villacoublay et le plateau de Saclay (Les politiques régionales de l’emploi s’appuient sur un maillage en bassins). Ce territoire, polarisé autour du plateau de Saclay, joue un rôle stratégique pour la Région. Il a vocation à devenir un campus scientifique et technologique de rayonnement international grâce aux synergies entre la recherche publique, le monde économique et l’université. Une première analyse a permis de mettre en évidence la forte spécialisation de son tissu productif dans les activités techniques et de recherche. Ce deuxième volet propose en complément une analyse fonctionnelle des métiers présents sur ce territoire (pour comprendre).

En effet, croiser les fonctions remplies par les métiers et les secteurs d’activité dans lesquels ils s’exercent, permet d’approfondir la connaissance du profil économique d’un territoire et de mieux cerner les emplois liés à la recherche et l’innovation. Dans l’industrie automobile par exemple, l’analyse fonctionnelle montre que les emplois du secteur sont fortement orientés vers la conception-recherche, avec la présence des centres R&D de PSA et Renault, alors qu’ils relèvent davantage de la fabrication à Seine Aval, autre territoire francilien spécialisé dans l’industrie automobile.

Pour mieux illustrer ses spécificités, le bassin est comparé à un référentiel composé de six grands territoires également spécialisés dans la conception-recherche : les métropoles de Toulouse et Grenoble, la communauté d’agglomération de Sophia-Antipolis et trois établissements publics territoriaux (EPT) de la métropole du Grand Paris : Paris Ouest La Défense, Grand Paris Seine Ouest et Vallée Sud Grand Paris.

En savoir plus

Ajouter un commentaire