Signature de la charte de la Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière du Plateau de Saclay : la pérennisation des activités agricoles assurée

Partager la page

La charte de la Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière (ZPNAF) du Plateau de Saclay a été signée le jeudi 11 octobre 2018 par l’Etat, les collectivités territoriales concernées, l’EPA Paris-Saclay, les acteurs institutionnel et représentants du monde agricole*. Elle vient ainsi compléter le programme d’action qui assure la pérennité des activités agricoles du territoire et confirme la vocation agricole du Plateau de Saclay.

L’agriculture, élément fondamental du cluster Paris-Saclay

Moisson sur la Plaine de Moulon
A proximité de la ferme de la Martinière, Saclay

Avec ses terres fertiles, le Plateau de Saclay est l’un des derniers espaces agricoles fonctionnel intégrés au Grand Paris. Les espaces agricoles, naturel et forestiers représentent près de 80% du territoire de l’Opération d’intérêt national (OIN) Paris-Saclay.

Dans la logique initiée par l’Etat pour l’aménagement de l’OIN, l’EPA Paris-Saclay est extrêmement soucieux de protéger l’environnement agricole et naturel du plateau de Saclay pour en faire une ressource et une richesse du cluster.

Au fondement de la stratégie d’aménagement de Paris-Saclay, une attention toute particulière a été portée à la géographie du Plateau avec le souhait de valoriser et de protéger ce qui en fait sa singularité : l’étendue agricole, les vallons et les coteaux boisés. L’aménagement suit, par conséquent, les principes de compacité et de mixité en se faisant autour des domaines universitaires existants.

La loi du 3 juin 2010 relative au Grand Paris a renforcé cette protection en créant une zone de protection naturelle, agricole et forestière (ZPNAF) à Paris-Saclay, qui rend non urbanisables les espaces naturels et agricoles qui la composent. Ce dispositif législatif unique en France, préserve les exploitations agricoles dans le périmètre concerné, et concilie agriculture et respect de l’environnement en mettant en place une gestion optimisée des espaces boisés et naturel du territoire.

Délimité par le décret du 27 décembre 2013, le périmètre de la ZPNAF représente 4 115 hectares protégés dont 2 469 hectares consacrés exclusivement aux activités agricoles et 1 646 hectares composés de forêts, cours d’eau, espaces naturels et rigoles.

Conformément à la loi du 3 juin 2010, et à la demande de la préfecture de l’Essonne, l’EPA Paris-Saclay a travaillé, en partenariat avec les acteurs locaux et institutionnels et le monde agricole, à l’élaboration d’un programme d’action et à une charte d’engagement.

Outils inédits en France, le Programme d’action et la Charte qui l’accompagne :

  • confirment la vocation agricole du Plateau de Saclay et la préservation de sa biodiversité ;
  • assurent la pérennisation des activités agricoles du territoire en accompagnant le développement et la diversification des exploitations du territoire, en favorisant l’installation de jeunes agriculteurs ;
  • participent à la construction d’un territoire innovant et durable en créant une coexistence entre le campus et les activités agricoles du Plateau par le biais de la mise en place de circuits courts, en encourageant l’approvisionnement local pour la restauration collective du campus.

Un programme de 28 actions favorisant la pérennité des activités agricoles et le développement des liens entre l’agriculture et les activités du Plateau

À l’initiative du Préfet de la région d’Île-de-France et de Paris, un comité de pilotage de la ZPNAF a été créé, rassemblant l’ensemble des acteurs institutionnels du territoire (EPA Paris-Saclay, Communautés d’agglomération, Chambre d’agriculture, services de l’Etat). Ce comité a supervisé l’élaboration du programme d’action et de la Charte.

L’EPA Paris-Saclay a également signé une convention de collaboration avec l’association Terre & Cité, qui regroupe élus, agriculteurs et représentants de la société civile.
Dans le cadre de ce partenariat, Terre & Cité a été associée à l’EPA pour la rédaction du programme d’action et l’organisation d’un cycle de concertation. Autour de 8 ateliers, cette concertation a mobilisé 226 participants au total.

Le programme d’action se décline en 28 fiches actions visant à assurer la pérennité de l’activité agricole au sein de la ZPNAF en favorisant notamment l’installation de jeunes agriculteurs, en organisant des journées de formation et d’information sur les thématiques environnementales pour une amélioration continue des pratiques agricoles du Plateau.

Il a également pour buts de développer des liens entre le plateau, les activités et les habitants et créer ainsi de nouveaux débouchés pour l’agriculture via notamment le développement de nouveaux lieux de points de vente directe, en favorisant l’approvisionnement local pour la restauration collective du Campus urbain.

Enfin, la pérennité des espaces naturels et forestiers sera assurée en conciliant l’agriculture et la préservation de l’environnement en mettant en place une gestion optimisée des espaces boisés et des espaces naturels du territoire.

Une charte d’engagement

Les membres du comité de pilotage se sont accordés sur la nécessité d’adopter une charte dont les objectifs sont de : Les membres du comité de pilotage se sont accordés sur la nécessité d’adopter une charte dont les objectifs sont de :

  • Partager une vision commune de la vocation de la ZPNAF ;
  • Définir les types d’aménagement ou d’installation qui pourront être autorisés à se développer dans la ZPNAF ;
  • Organiser le processus consultatif et de suivi des projets en ZPNAF.Définie en 7 articles, les objectifs définis par cette Charte permettent une préservation des fonctionnalités des espaces agricoles et naturels et assurent une gestion économe de ces espaces.

*Les signataires de la charte sont : la préfecture de la région d’Ile-de-France et les préfectures de l’Essonne et des Yvelines, la Direction régionale et interdépartementale de l’environnement et de l’énergie, les Conseils départementaux de l’Essonne et des Yvelines, les Villes et les agglomérations concernées par le périmètre de la ZPNAF, l’Office national des forêts (ONF), le Centre régional de la propriété forestière, la Chambre interdépartementale de l’agriculture, la Société d’aménagement foncier et d’établissement rural (SAFER), la Société du Grand Paris, le Parc naturel régional de la haute vallée de Chevreuse.

En savoir plus

Ajouter un commentaire