Relevé de décisions du Conseil d’administration du jeudi 10 octobre 2019

Partager la page

Lors de sa séance du jeudi 10 octobre 2019, le Conseil d’administration de l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay (EPA Paris-Saclay) a adopté :

Le budget initial 2020

Le budget 2020 accompagne le programme d’activités et d’opérations variées de l’EPA Paris-Saclay :

  • les opérations en phase de réalisation que sont celles des quartiers de l’École polytechnique (Palaiseau) et de Moulon (Gif-sur-Yvette), de Corbeville (Orsay) et Satory Ouest (Versailles) ;
  • les opérations en phase de développement des zones d’aménagement concerté de Satory Est (Versailles), Trappes-Montigny-le-Bretonneux, et Gare de Guyancourt – Saint-Quentin Est ;
  • les études pré-opérationnelles du Campus vallée (Bures-sur-Yvette et Orsay), et des secteurs de la Bonde (Massy), du Christ de Saclay (Saclay) et celles nécessaires à l’animation du programme d’action de la Zone de protection naturelle, agricole et forestière ;
  • les opérations de services innovants du réseau d’échange de chaleur et de froid, de l’incubateur pépinière hôtel d’entreprise (IPHE), du restaurant inter-entreprises et administration tous les deux situés dans le quartier de l’École polytechnique, des projets mutualisés de mobilités (stationnement intelligent, du réseau de bornes de recharge électrique) et la stratégie énergétique ;
  • les opérations d’ingénierie, de prestations de service et de construction de bâtiments.

En conséquence, le compte de résultat prévisionnel 2020 est adopté avec un résultat négatif de 8 692 877 € du fait du décalage entre les recettes et les dépenses inhérent au modèle économique de l’aménagement. En effet, si les dépenses d’aménagement des opérations locomotives des ZAC du Quartier de l’Ecole polytechnique et de Moulon se stabilisent, leurs recettes ne couvrent pas les charges de fonctionnement des nouvelles opérations de Corbeville et Satory qui ne génèrent pas encore de recettes commerciales.

Le compte de résultat prévisionnel fait ainsi apparaître des charges de 142 983 893 € pour 134 291 016 € de produit.

La convention de versement 2020 de l’Agence nationale de la recherche (ANR)

L’ANR participe financièrement à l’aménagement des établissements d’enseignement supérieur et de recherche au titre des actions du programme d’Investissements d’avenir concernant le développement scientifique et technologique du plateau de Saclay et l’opération Campus. Dans ce cadre, l’ANR s’acquittera de 2 120 K€  au titre du programme de travaux 2020.

La prise d’initiative de la Zone d’aménagement concerté Gare de Guyancourt – Saint-Quentin

Le secteur de Saint-Quentin Est est identifié comme l’un des principaux secteurs à enjeux du Contrat de Développement Territorial (CDT) yvelinois signé le 14 décembre 2015.

Situé à l’articulation du plateau de Saclay au sud, de Saint-Quentin-en-Yvelines à l’ouest et de Versailles au nord, le site d’aménagement est traversé par la RD91, et directement relié à la RN 12, axe majeur est-ouest, via le plateau de Satory avec lequel il constitue un ensemble stratégique pour Paris-Saclay. L’arrivée de la ligne 18 du Grand Paris Express à horizon 2030 placera Guyancourt au cœur du cluster et en fera une polarité du Grand Paris.

Le potentiel de développement du projet se répartit sur une friche industrielle, ancienne implantation de l’entreprise Thalès, la partie Ouest du Technocentre, qui se trouvera à proximité de la gare, et les franges du récent quartier de Villaroy le long de la RD91 et de l’Avenue de l’Europe.

Le conseil d’administration a approuvé les objectifs stratégiques du projet :

  • Une opération d’aménagement de dimension métropolitaine
  • Un pôle d’innovation, pilier du cluster Paris-Saclay
  • Un nouveau quartier à vivre à Guyancourt, tirant parti de l’héritage de la Ville nouvelle

Il a également adopté les modalités de la concertation préalable.

Le dossier de réalisation de la Zone d’Aménagement concerté de Corbeville

Le Conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay a pris l’initiative de la ZAC de Corbeville en 2016, suite à la Déclaration d’utilité publique de l’aménagement du secteur en 2015.

Ce quartier, trait d’union structurant à l’interface entre les ZAC existantes du sud du plateau de Saclay et entre le plateau et la vallée, viendra parachever la réalisation du Campus urbain. Le secteur aura toutefois une identité spécifique, avec une programmation complémentaire de celle des autres ZAC.

Sur une surface de 94 hectares, dont 20 hectares sur la commune de Saclay et 74 hectares sur la commune d’Orsay, Corbeville a vocation à devenir un quartier urbain mixte, mêlant notamment logements familiaux et étudiants, développement économique, commerces et équipements publics, dont l’hôpital du Groupe Hospitalier Nord Essonne à vocation départemental, un complexe sportif mutualisé de l’ Université Paris-Saclay et un centre départemental d’incendie et de secours. Le secteur vise également de hautes ambitions environnementales et écologiques orientées vers l’économie et la valorisation des ressources naturelles, la préservation de la biodiversité et de l’environnement naturel du plateau, et la recherche d’innovations et d’alternatives possibles aux habitudes de déplacement et de consommation. Ces ambitions se traduisent notamment par l’aménagement des lisières au nord du quartier qui accueilleront l’ingénierie écologique et des terres agricoles expérimentales, et la création d’un grand parc au sud valorisant les franges boisées en surplomb de la vallée.

La première phase de réalisation de la ZAC, de 2020 à 2024 amorcera le développement du secteur par les premiers travaux d’espaces publics et l’arrivée de premiers équipements structurants : (Hôpital, SDIS, Complexe Sportif  et logement étudiants). Les premiers logements familiaux seront livrés à partir de 2025 en lien avec la mise en service de la ligne 18 prévue en 2026.

Le programme prévisionnel comprend 414 000 m² dont :

  • environ 45 000 m² dédiés à l’enseignement supérieur et la recherche ;
  • environ 123 000 m² de surfaces de développement économique et d’accueil d’activités ;
  • environ 172 000 m² de logements familiaux et étudiants ;
  • environ 74 000 m² d’équipements publics, équipements techniques et équipements exceptionnels, de commerces et de services.

En savoir plus

Ajouter un commentaire