Pose de la 1ère pierre du bâtiment de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France

Partager la page

La première pierre de l’Institut Photovoltaïque d’Ile-de-France (IPVF) a été posée le 13 juin au sein du quartier de l’École polytechnique à Palaiseau. Après acceptation du permis de construire et la signature de l’acte de vente pour la cession du foncier et des droits à construire par l’EPA Paris-Saclay, la construction de la première phase de ce bâtiment de 7 800 m² a débuté.
Destiné à être l’un des plus grands centres mondiaux de recherche, d’innovation et de formation en matière d’énergie photovoltaïque, l’IPVF se situe au cœur de la ZAC du quartier de l’École polytechnique en interaction avec les établissements voisins : l’École polytechnique, EDF Lab Paris-Saclay, l’Institut d’Optique, le futur Centre de nanosciences et de nanotechnologies (CNRS/Université Paris Sud), les laboratoires d’Horiba Jobin Yvon et ceux du CEA-Nano Innov et face à l’Institut Mines-Télécom qui arrivera en 2019 au sein du campus urbain Paris-Saclay.
« Ce bâtiment constituera une nouvelle étape pour que l’IPVF s’installe aux premiers rangs dans la compétition mondiale des Instituts de R&D sur le photovoltaïque » déclare Jean-François Minster, Président de l’IPVF.

Consacré à la recherche sur les dispositifs solaires photovoltaïques de nouvelle génération, « ce bâtiment rassemblera en 2017 plus de 150 chercheurs pour la plupart issus des membres fondateurs de l’IPVF EDF, Total, le CNRS, l’École polytechnique, Air Liquide, Horiba Jobin Yvon, Riber et aura vocation à accueillir de nouveaux partenaires, acteurs du domaine photovoltaïque, et souhaitant bénéficier d’un environnement innovant et d’équipements de recherche de pointe » ajoute Bruno Carlotti, Directeur Général délégué de l’IPVF.

Quant à Benoit Lebeau, directeur adjoint à l’aménagement de l’EPAPS, il rappelle que la mission de l’Etablissement public d’aménagement de Paris-Saclay est, dans son champ de compétences, de mettre tout en œuvre pour permettre aux acteurs de l’Université Paris-Saclay d’adosser la formation à la recherche, et d’aménager le campus urbain.

L’IPVF est soutenu par l’État dans le cadre des « investissements d’avenir ». Il a été labellisé Institut pour la Transition Énergétique (ITE) et bénéficie à ce titre d’une subvention de 18,5 millions d’euros sur les six prochaines années.
Conçu par l’architecte Jean-Philippe Pargade et construit par l’entreprise Demathieu et Bard, le bâtiment comportera ainsi des locaux de recherche et des laboratoires, un amphithéâtre et un parc de stationnement en sous-sol.
En présence de Madame Chantal Castelnot, Sous-Préféte de Palaiseau représentant Madame Josiane Chevalier, Préfète de l’Essonne,et de Grégoire de Lasteyrie, Maire de Palaiseau, la cérémonie a eu lieu à l’invitation de l’IPVF et de Demathieu-Bard Immobilier, représenté par son directeur général M. Philippe Jung.

En savoir plus

Ajouter un commentaire