Paris-Saclay construit la « Ville de demain » dans le cadre du Programme d’Investissements d’avenir

Partager la page

Les 31 lauréats de l’appel à projets « Ville de demain » sont désormais connus et Paris-Saclay est une nouvelle fois distingué pour son ambition en termes d’excellence environnementale et d’innovation urbaine, après la reconnaissance comme « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » en 2014 et la  labellisation en tant qu’Écoquartiers des deux zones d’aménagement concertées du campus urbain au sud du plateau de Saclay.

Lancée en 2010 dans le cadre de la démarche EcoCité*, l’action « Ville de demain » vise à soutenir des projets démonstrateurs pour favoriser l’évolution des usages et des pratiques urbaines afin de rendre les villes plus durables, résilientes et attractives. La seconde tranche de ce programme a été engagée en juin 2015 et dotée d’un budget de 336 M€ au titre du Programme d’Investissements d’avenir (PIA).

Au terme du processus de sélection, le projet déposé au nom de l’ensemble du territoire par l’EPA Paris-Saclay, bénéficie d’une dotation de plus de 5 M€ pour financer des actions innovantes dans le domaine de la ville durable.

Ces actions s’inscrivent dans le cadre du projet d’Écocité Paris-Saclay, qui vise à la fois à conforter un des grands pôles français de l’innovation et à aménager des lieux de vie attractifs et agréables, avec des services de haute qualité environnementale pour les habitants, les salariés et étudiants du territoire. Elles concernent les trois pôles de l’Écocité de Paris-Saclay : le campus urbain, le projet urbain de Versailles-Satory et les secteurs de développement de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Elles explorent les principaux axes de la stratégie éco-territoire conçue par l’EPA Paris-Saclay pour construire la ville de demain :

  • La gestion de l’eau, avec le réaménagement de la rigole de Corbeville au sein de la lisière du campus urbain, qui joue un rôle important pour lutter contre les inondations.
  • L’économie circulaire, avec l’expérimentation de nouveaux procédés pour transformer des déblais en terre végétale à réemployer sur le plateau de Saclay.
  • Le numérique, avec la création d’une plateforme numérique, c’est-à-dire d’un cadre technique robuste et d’une gouvernance adaptée pour accélérer le déploiement de nouveaux services urbains : développement de l’open-data territorial, de réseaux télécoms puissants pour l’internet des objets, d’une maquette numérique urbaine ou encore d’une forge numérique – c’est à-dire un espace collaboratif de développement ouvert à tous les développeurs.
  • La mobilité innovante, avec l’aménagement de la liaison Saint-Cyr–Satory (entre la gare de Saint-Cyr-l’École et le plateau de Satory à Versailles), pour expérimenter un système de transport public à la demande reposant sur les véhicules autonomes développés par l’Institut VEDECOM.
  • Les déplacements doux, avec expérimentation des pistes cyclables lumineuses pour répondre au besoin de confort et de sécurité des cyclistes tout en préservant les qualités nocturnes du plateau de Saclay.

 

En savoir plus

Ajouter un commentaire