L’EPA Paris-Saclay, Versailles Grand Parc et GRDF s’associent pour développer la valorisation de la matière organique des territoires

Partager la page

Une étude est lancée afin d’évaluer le potentiel de valorisation énergétique de la matière organique sur le territoire des agglomérations de Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc et de la Communauté Paris Saclay. Versailles Grand Parc, l’EPA Paris-Saclay et GRDF ont officialisé leur partenariat pour cette étude, le 17 avril, lors du Salon des Maires d’Ile-de-France 2019.

Le développement de la valorisation énergétique de la matière organique sur le territoire revêt un enjeu environnemental fort. L’un des objectifs majeurs de l’étude vise à renforcer les synergies entre le monde agricole et le milieu urbain. Le plateau de Saclay, de par son activité agricole, se trouve être le terrain d’expérimentation idéal pour développer ces synergies.

Les matières organiques (biodéchets alimentaires, déchets verts, résidus de culture…), après tri et collecte, peuvent devenir de nouveaux nutriments fertilisant les terres, grâce à différentes transformations, comme le compostage. Ils peuvent également contribuer à produire une énergie renouvelable et locale, le biométhane, grâce au processus de méthanisation, ou rejoindre des filières techniques (ex : menuiserie, …). Les matières organiques participent ainsi au développement d’une économie circulaire territoriale où des déchets deviennent des ressources renouvelables. Dans le cas de la méthanisation, les matières organiques sont collectées, triées et introduites dans un digesteur. En se dégradant, les substrats se transforment en biogaz et en digestat.

 

Un travail en synergie avec les collectivités locales de Paris-Saclay

Les communautés d’agglomération de Paris-Saclay en Essonne, Saint-Quentin-en-Yvelines, Versailles Grand Parc et l’EPA Paris-Saclay sont partenaires pour mener une réflexion stratégique sur le territoire des 3 agglomérations en matière de gestion des déchets, d’approvisionnement énergétique, de valorisation des ressources et de diminution des intrants de synthèse et minéraux dans l’agriculture.

L’étude menée s’articulera autour de 3 missions principales qui permettront d’opérer une scénarisation de la valorisation énergétique de la matière organique. La première mission consistera à déterminer la disponibilité des substrats organiques sur le territoire, la seconde mission définira les débouchés et la troisième mission établira les scénarios de valorisation de la matière organique.

Fin 2018, la Communauté d’agglomération Versailles Grand Parc avait déjà décidé de s’associer avec GRDF pour étudier les coûts et les modes d’organisation à mettre en place, (tri, collecte séparative…). Le but étant de valoriser par méthanisation avec injection dans le réseau de GRDF les biodéchets issus de la fraction fermentescible des déchets ménagers et assimilés de l’agglomération. Cette étude en cours de finalisation viendra nourrir la réflexion territoriale portée par l’EPA Paris-Saclay en association avec les 3 communautés d’agglomérations de l’OIN Paris-Saclay.

Ajouter un commentaire

Rabiaa THABET

Publié le 01.05.2019 à 01:05

J'aimerais trop faire une thèse sur le territoire puisque j'ai déjà fait un projet dans ce sujet. Mais malheureusement, je n'ai pas trouvé l'occasion, malgré que j'ai trop essayé.