Le premier arbre est planté au sein du Jardin Argenté du campus Paris-Saclay

Partager la page

En présence de Chantal Castelnot, sous-préfète de l’Essonne, Michel Bournat, Président de la Communauté d’agglomération Paris-Saclay et Philippe Van de Maele, Directeur général de l’EPA Paris-Saclay, le premier arbre du Jardin Argenté, un des espaces publics majeurs du campus urbain Paris-Saclay, a été planté le 23 mars 2017. Situé au sein du quartier de Moulon, le Jardin Argenté est un lien naturel entre l’Ecole CentraleSupélec, l’IUT d’Orsay et l’Institut des Plantes Paris-Saclay.

 Conçu par le groupement de maîtrise d’œuvre D’Ici Là paysages & territoires*, le Jardin Argenté constitue un des maillons du système global d’espaces publics de dimensions et d’ambiances variées du campus Paris-Saclay, composé du deck, de la place du Lieu de Vie, du mail Joliot-Curie, du cœur de site du belvédère, du Parc du Moulon, du Carré des Sciences…

Il s’inscrit dans un maillage global d’espaces publics qui forment la structure paysagère du campus élaborée par Michel Desvigne, adossée au sud par les lisières boisées naturelles du territoire, et au nord par un paysage de lisière, dit intermédiaire.

Son aménagement est essentiel à l’animation du campus urbain dans l’optique notamment de l’arrivée des étudiants de l’Ecole CentraleSupélec en septembre 2017.

Un lien confortable et lisible

 La création de ce jardin permet de créer une accroche confortable et lisible depuis l’espace public majeur qu’est le deck, sur lequel se situent les stations de bus du TSCP et la future gare du métro de la ligne 18.

Le Jardin Argenté se compose d’une rive urbaine, tenue et structurante, en limite du deck, qui se prolonge par un quai, puis une passerelle permettant de créer un parvis d’accès pour l’Ecole CentraleSupélec. Des circulations secondaires, permettent d’autres connexions Nord / Sud et offre de nouvelles relations aux bâtiments existants notamment à la cafétéria de l’IUT.

Le jardin concilie le confort d’accès et de circulation aux usages d’agrément pour s’installer et jouer. Des gradins orientés plein sud sont prévus ainsi qu’une terrasse en bois au pied de la cafeteria de l’IUT et du mobilier confortable pour s’installer, lire, s’allonger et manger. Trois tables de ping pong, une prairie pour les jeux de ballons sont autant d’espaces à investir par les étudiants et les futurs habitants du quartier.

Les partis pris paysagers

C’est à partir de la qualité intrinsèque de ce lieu et d’une lecture fine des usages à venir, de la composition naturelle du sol, sa topographie, sa végétation que l’équipe de maîtrise d’œuvre a conçu le Jardin Argenté.

Un travail d’identification du patrimoine arboré extrêmement fin a été entrepris afin de ne conserver que les sujets sains, présentant un intérêt et un potentiel pour la biodiversité à venir.

La mise en lumière du jardin s’attachera à rendre lisible et confortable la vision nocturne des accès et des circulations. Conforme aux exigences de mise en lumière décrite dans le schéma directeur lumière de l’EPA Paris-Saclay, les propositions d’éclairage sont faites dans le respect de l’environnement et de faible consommation d’énergie.

La gestion de l’eau, un enjeu clé pour le Plateau

La prise en compte de la nature de sols dans la conception du Jardin Argenté permet une rétention naturelle des eaux.

L’infrastructure hydraulique s’inscrit dans la réglementation de gestion de l’eau pluviale du quartier de Moulon. Ainsi, le jardin gère et tamponne la différence entre la pluie cinquantennale et l’occurrence vicennale provenant du bâtiment de l’école CentraleSupélec retenu en amont. Le travail altimétrique très fin assure l’écoulement gravitaire jusqu’au point bas.

Outre l’abattement total des quantités d’eau, la mouillère ainsi constituée permet de préserver les végétaux de toute altération en période hivernale.

Cette strate végétale participe également au déploiement d’une biodiversité naturelle adaptée aux conditions écologiques du Plateau.

*Le groupement retenu par l’EPA Paris-Saclay pour le Jardin Argenté se compose de :

  • D’Ici Là paysages & territoires,
  • Alto Step (BET VRD),
  • Biodiversita (BET écologie)
  • GMGB et ATP (sous-traitants)
 

Informations complémentaires

–       Planning : travaux de terrassement, premiers arbres, génie civil et aménagements de surface : printemps 2017 / achèvement des plantations : Novembre 2017

–       Budget, coût des travaux : 2, 1M€ HT

–       Périmètre : 1, 3 Ha

 

En savoir plus

Ajouter un commentaire