Le Groupe scolaire, le Parc de Moulon et la lisière du campus urbain : des projets subventionnés par la Région Île-de-France

Partager la page

L’Etablissement public d’aménagement (EPA) Paris-Saclay a organisé le mercredi 27 juin 2018 une visite du quartier de Moulon afin de valoriser 3 projets situés dans ce quartier, subventionnés par la Région Île-de-France via son programme des « 100 quartiers innovants et écologiques ». Les quartiers de Moulon et de l’Ecole polytechnique avaient été sélectionnés par la Région en 2017 lors de l’appel à candidatures.

La pose de la première pierre du Groupe scolaire ainsi qu’une visite du Parc de Moulon commentée par la maîtrise d’œuvre ont ainsi été organisées. L’occasion également d’évoquer le projet de lisière sur le campus urbain de Paris-Saclay, subventionné par ce programme.

Le Groupe scolaire du quartier de Moulon

Pose de la première pierre du Groupe scolaire
Perspectives du Groupe scolaire ©Dominique Coulon et associés

Le Groupe scolaire constitue le premier équipement qui accompagnera la livraison du quartier de Moulon dès 2019, avec le programme résidentiel O’Rizon. Ce quartier mixte associe programmation campus et quartier d’habitat familial autour de commerces, services et équipements, pour répondre aux besoins des habitants et participer à la constitution d’un quartier animé et agréable à vivre.

D’une surface de 5 069 m2 de surfaces utiles et de 4 000 m2  d’espaces extérieurs, il comprendra :

  • une école maternelle de 8 classes,
  • une école élémentaire de 12 classes,
  • un centre de loisirs pour les deux écoles,
  • un gymnase pour les deux écoles la journée et pour les habitants du quartier le soir,
  • une restauration collective,
  • des espaces extérieurs (cour de récréation, espaces verts, abords des bâtiments, cour de service pour les livraisons et stationnement des véhicules de service).

Réalisé par le groupement composé de Dominique Coulon et associés / Batiserf Ingénierie / Solares Bauen / Bet Gilbert Jost / E3 Economie / Euro Sound Project / Bruno Kubler / Ecotral SA, la livraison est prévue pour la rentrée scolaire de 2019

Le Parc de Moulon

Découverte du Parc de Moulon en 3D ©Realiz3D
Le Carré des Sciences ©Xavier Pierre

D’une surface de 4 hectares, et réalisé par le groupement West 8 / Sensini / Grontmij / Cuesta/ Les éclaireurs, le parc de Moulon constitue avec le Carré des sciences un lieu emblématique du quartier de Moulon. Traversé par la rue Joliot-Curie à Gif-sur-Yvette et s’ouvrant sur la lisière boisée du plateau, s’il a vocation à devenir un point de rencontre et un des lieux d’accueil d’évènements liés à la vie du campus, il est un élément essentiel de par sa conception, de la gestion hydrologique du quartier de Moulon. La livraison du parc interviendra au cours de l’été 2018.

Au cœur du parc de Moulon se situe le bâtiment du .F, qui sera livré prochainement. Il sera le lieu d’animation incontournable du campus urbain en regroupant notamment un restaurant, un food-court, une salle d’exposition, un clubbing, des pop-up stores, ou encore un studio son et photos.

La lisière du campus urbain

L’Etat porte pour l’OIN Paris-Saclay l’ambition de réussir à concilier son projet d’aménagement urbain du plateau de Saclay avec la préservation et la protection des espaces naturels, agricoles et forestiers déjà présents sur le territoire, comme en témoigne la création de la Zone de Protection Naturelle, Agricole et Forestière (ZPNAF).

Avec l’appui du groupement Michel Desvignes Paysage (MDP), l’EPA Paris-Saclay propose une stratégie d’aménagement concernant la lisière dès 2012-2013. Cet espace en continuité avec le paysage déjà présent (vallons, coteaux boisés), le met en valeur en l’amplifiant.

La lisière de Paris-Saclay concentre plus de 91 800m3 d’ouvrages hydrauliques réalisés ©Erige Drone
Casier de rétention d’eau, forêts alluviales de la lisière nord ©Carlos Ayesta

Le projet de lisière à l’échelle de tout le plateau de Saclay s’inscrit dans cette démarche de limitation de l’étalement urbain et de sanctuarisation des espaces naturels sensibles historiques du lieu.

Ce paysage de « lisière» est un véritable système de parcs sur 7km dont le rôle est fondamental. Puisqu’il incarne  tous les usages de la ville durable, dans une utilisation mutualisée. Avec ses nombreux espaces, elle constitue un lieu de rencontres pour les usagers du plateau. Elle est également une zone de gestion hydrologique et de biodiversité : aide à la gestion de l’eau, espace de préservation des espéces (faunes et flore) protégées, régulateur écologique, usages récréatifs, agriculture périurbaine, etc.

La lisière accentue son dynamisme grâce au développement de circuits courts avec l’espace urbain comme la création de fermes de cueillette pour le grand public, la mise en place de points relais pour la vente de proximité, la création de jardins familiaux, etc.

Zones humides de gestion naturelle du risque de crues ©Carlos Ayesta
Espaces boisés du quartier de l'École polytechnique ©Carlos Ayesta

Ainsi, la lisière s’insère dans trois démarches innovantes et complémentaires portées par l’EPA Paris-Saclay :

  • La stratégie globale de gestion des eaux
  • La stratégie éco-territoire : rétablissement de la trame verte et bleue et préservation de la biodiversité
  • Fournir des espaces de travail pour les projets d’agricultures et de recherche : les organismes scientifiques du territoire ont la possibilité d’y conduire leurs expériences et faire de la lisière le terrain de leur recherche (projet de verger expérimental pour la plantation de variétés anciennes de pommiers porté par le CNRS et l’INRA, projet de mare de l’Université Paris-Sud pour l’étude des fonctionnalités des micro-organismes…).

La concrétisation et l’avancement de ces projets fait entrer la construction du campus de Paris-Saclay dans une nouvelle dimension et affirme sa nature urbaine

En savoir plus

Ajouter un commentaire

Peter Eid

Publié le 07.08.2018 à 12:08

Bonjour, J'ai quelques questions sur le projet de groupe scolaire : - Ne s'agit-il pas de la reconversion (attendue) du bâtiment nommé "Point F" ? - Si c'est bien le cas, la situation a donc bien changée. En effet, une brève publiée sur ce même site (https://www.epaps.fr/projets/tous-les-projets/cnef/), pointait vers le "[développement] d'un nouveau lieu de vie et de rencontre associant une offre de restauration et bars, un lieu festif et d’accueil d’évènements" dans le cadre d'une "discussion exclusive avec le groupement Linkcity Ile-De-France / Ground Control". Avez-vous des éléments sur le sujet ? Merci d'avance pour vos éclairages. Respectueusement, Peter Eid