Grand Paris : signature du dernier Contrat de développement territorial Paris-Saclay Territoire Sud

Partager la page

Le Contrat de développement territorial (CDT) de Paris-Saclay Territoire Sud a été signé mardi 5 juillet par le préfet de la région d’Île-de-France, préfet de Paris, Jean-François Carenco, et les maires des communes de Bures-sur-Yvette, Gif-sur-Yvette, Orsay, Palaiseau, Saclay, Saint-Aubin et Les Ulis, le président de la communauté d’agglomération de Paris-Saclay, ainsi que le président du conseil départemental de l’Essonne.

Communiqué de presse – 6 juillet 2016

« Les CDT ont constitué la première étape de la construction territoriale du Grand Paris, commencée en 2010. Ce sont des outils de conception de stratégie territoriale « en mode projets » qui permettent une concertation entre l’État et les élus. Maintenant, nous sommes engagés dans une phase plus opérationnelle avec les Contrats d’intérêt national (CIN)» a souligné Jean-François Carenco. Ici, à Saclay, le CDT vient en affermissement et en relance collective du CIN en cours, géré par l’Établissement public du Plateau de Saclay.

Dernier CDT signé sur quatorze au total, en six ans et place aux CIN maintenant !

Ce CDT s’inscrit dans le grand projet de Paris-Saclay, qui vise à établir, au sud-ouest de Paris, un des plus grands pôles mondiaux de l’innovation, sur un territoire qui rassemble déjà 15 % de la recherche publique et privée française. L’État et les collectivités locales signataires du CDT Paris-Saclay Territoire Sud ont voulu traduire dans ce document un dessein politique partagé : faire de ce territoire le plus grand hub d’innovation et de recherche européen, en harmonie avec sa population et son environnement.

Le CDT signé aujourd’hui constitue désormais la feuille de route stratégique et opérationnelle du territoire pour les quinze prochaines années, afin de construire cet immense campus urbain. En conséquence, le CDT met en place les moyens humains et financiers pour faire de ce territoire, siège de l’université Paris-Saclay, un centre international de la science et de l’industrie où il fait bon vivre.

Des CDT aux CIN 

Première étape de la construction du Grand Paris, les CDT sont désormais tous signés et laissent place progressivement aux Contrats d’intérêt national (CIN) dont la mise en œuvre a été annoncée par le Premier ministre à l’occasion du comité interministériel du Grand Paris qui s’est tenu le 15 octobre 2015.

À cette date, deux CIN ont été signés : le CIN Porte Sud le  24 juin et le CIN Santé/Vallée scientifique de la Bièvre, le 4 juillet.

Le Grand Paris passe ainsi du mode « projets » au mode « action ». En effet, les CIN sont plus opérationnels car ils permettent d’élaborer une gouvernance partagée, et définissent les procédures et les moyens à mobiliser pour aboutir. Ils ont vocation à coordonner un partenariat entre l’État, les collectivités et des acteurs économiques publics et privés sur des territoires à enjeux.

Les chiffres clés du CDT

  • Construction de 8 150 logements familiaux sur la frange Sud du plateau sans compter ceux programmées aux Ulis et à Bures-sur-Yvette.
  • Réalisation de 8 000 chambres d’étudiants dont 7 700 sur le Plateau de Saclay.
  • 38 000 étudiants, plus de 9 000 doctorants et post-doctorants, et 12 000 enseignants-chercheurs, sur un campus de 7 km de long ;
  • 650 000 m2 de Surface plancher de construction d’activités économiques (y compris les programmes déjà engagés, comme EDF LAB, Centre de formation et centre de recherche & développement), correspondant à la création de 20 000 à 25 000 emplois à l’horizon 2030 ;
  • 50 projets partenariaux entre l’État et les collectivités locales.

Vous pouvez retrouver le communiqué de presse de la Préfecture de Paris et d’Île-de-France en cliquant ici.

En savoir plus

Ajouter un commentaire