Grafton architects dessine l’Institut Mines-Telecom

Partager la page

Le projet porte sur un ensemble architectural de 46 200 m2 SDO (surface dans œuvre) qui se veut à la fois dense et ouvert sur l’extérieur, et accordant une place importante à la lumière et aux jardins. Comme le précise David Ventre, architecte et membre du jury : « Il n’a suffi que d’un seul vote pour arriver à pouvoir classer ce projet premier. Cela mérite d’être souligné car pour un concours de cette importance les débats sont généralement beaucoup plus tendus et le choix se révèle parfois décevant, à mi-chemin des oppositions ».

Le projet lauréat s’inscrit parfaitement dans le parti de porosité urbaine initié par l’Établissement public Paris-Saclay, aménageur du quartier. Très ouvert sur la place centrale du quartier et a proximité de la future gare de la ligne 18 du Grand Paris Express l’ensemble propose une architecture d’une grande cohésion entre son programme et son contexte. Pour une visite virtuelle du bâtiment :

Flash code

Au-delà des espaces d’enseignement, de recherche et administratifs, le projet intègrera un restaurant mutualisé d’une capacité de 1000 couverts, accessible à tous les étudiants et personnels des différents établissements d’enseignement et de recherche du campus Paris-Saclay. Deux ans d’études techniques seront nécessaires pour finaliser le projet.

L’implantation en 2017 de l’Institut Mines-Telecom au cœur du campus urbain de Paris-Saclay renforcera le pôle des sciences et technologies de l’information et de la communication (STIC) dans le quartier de l’École Polytechnique à Palaiseau, aux côtés notamment de Digiteo et de Thales. L’arrivée de 300 enseignants/chercheurs et de plus de 2 200 étudiants et doctorants accroîtra ainsi de 25% les forces en STIC, en enseignement comme en recherche.

Les projets de Grafton architects se caractérisent par la force et la finesse de leurs architectures, très attachées à la géographie des lieux. Ces spécificités se sont déjà manifestées dans les constructions et projets récents du cabinet : Universita Luigi Bocconi à Milan (Italie) ; Université Toulouse 1 Capitole (en construction) ; Ecole médicale, résidences, piazza et pergola de l’Université de Limerick (Irlande) ; campus de l’Université d’ingénierie et de technologie (UTEC) de Lima (Pérou).

IMT montage

Le calendrier prévisionnel du projet

  • Annonce du lauréat : 19 septembre 2013
  • Conception des ouvrages (Études techniques) : de septembre 2013 à janvier 2015
  • Sélection des entreprises : de septembre 2014 à mai 2015
  • Construction des ouvrages : de mai 2015 à juin 2017
  • Installation et emménagement : de mars à septembre 2017

Les 5 cabinets d’architecture pré-sélectionnés fin 2012/début 2013 étaient :

  • Ateliers 2/3/4 (France),
  • Brunet Saunier (France),
  • Grafton (Irlande),
  • Franck Hammoutène (France),
  • Souto de Moura (Portugal, Pritzker 2011), associé à Hervé Beaudouin et Benoît Engel

Ceux-ci ont répondu à un appel d’offre pour lequel l’Institut Mines-Télécom a reçu plus de 120 candidatures dont plusieurs émanant d’architectes récompensés par le prix Pritzker, le « Nobel » de l’architecture.