Paris-Saclay, une opération urbaine pour un cluster scientifique et industriel

Saint-Quentin-en-Yvelines

Saint guentin - EPAPS

Dans le périmètre de l’Opération d’Intérêt National, l’Etablissement public d’aménagement pilote, co-pilote ou accompagne avec la Communauté d’Agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, le Conseil départemental des Yvelines et les communes concernées de nombreuses études de développement urbain à caractère stratégique ou pré-opérationnel.

Trappes, projet Freyssinet : une ville rénovée entre gares et base de loisirs

La requalification corridor ferroviaire de Saint-Quentin-en- Yvelines offre l’opportunité d’y développer un quartier mixte d’habitat et de développement économique. Ce projet accompagne la mutation de Trappes en créant une articulation urbaine entre les secteurs de la gare de Trappes et ceux de la gare de Montigny-le-Bretonneux.

Le site bénéficie de nombreux atouts :

  • une mobilité apaisée, confortable et sécurisée pour le piéton et les modes doux ;
  • des connexions vers Versailles, La Défense et Paris depuis la gare de Trappes, le RER C depuis celle de Montigny-le-Bretonneux et un réseau de transports en commun dense autour de Saint-Quentin-en-Yvelines
  • l’enfouissement de la RN10 dans le centre-ville de Trappes recréant un centre-ville ouvert pour ses habitants et un accès routier facilité au quartier.

Avec une programmation prévisionnelle de 1 500 logements, 30 000 m² d’activités économiques, 5 000 m² de commerces, équipements et services publics, ce nouveau quartier complètera l’offre de logements dans un souci de mixité sociale et redynamisera l’activité commerciale de Trappe. Il accueillera une offre immobilière d’entreprises complémentaire à celles des autres projets de Paris-Saclay.

Le projet Freyssinet à Trappes et Montigny-le-Bretonneux est le fruit d’un travail partenarial entre les communes, la communauté d’agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines, RFF, la SNCF et l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay. L’initiative d’une zone d’aménagement concerté a été prise le 17 octobre 2014 par le Conseil d’administration de l’Établissement public Paris-Saclay.

 

Saint-Quentin-Est, une nouvelle polarité du Grand Paris

L’est de Guyancourt occupe une position privilégiée, à l’articulation du campus urbain de Saint-Quentin-en-Yvelines à l’ouest et de Versailles au nord. Innervé par la RD 91, il est directement relié à la RN 12, via le plateau de Versailles-Satory avec lequel il constitue un ensemble stratégique de Paris-Saclay.

Avec l’arrivée d’une gare de la ligne 18 du métro du Grand Paris, ce secteur a vocation à se développer et à se renouveler, tant du point de vue du développement économique que de l’habitat et des équipements, services et commerces, notamment dans le quartier de Villaroy. Sur les foncier mutables identifiés (terrain Thalès, délaissés du Technocentre Renault, franges de la RD91), le quartier offre la possibilité d’aménager un pôle multimodal de transport important avec des interfaces entre le métro, le bus, la voiture et les modes doux. Il se saisira des opportunités de programmation définies dans le Contrat de développement territorial (CDT) à l’échelle de Guyancourt (environ 2 880 logements et entre 150 000 m² et 250 000 m² d’activités économiques) autour d’une continuité paysagère centrale.

L’EPA Paris-Saclay a publié, en juillet 2016, un avis d’appel public à la concurrence pour décliner les orientations programmatiques du CDT à l’échelle du secteur de Saint-Quentin Est et choisir l’équipe de maîtrise d’oeuvre urbaine qui l’accompagnera dans la conception et la mise en oeuvre du projet Saint- Quentin Est à Guyancourt. A la suite de la phase de candidatures, l’EPA Paris-Saclay, en collaboration avec la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines (SQY) et la ville de Guyancourt a retenu l’équipe composée de MARNIQUET-AUBOUIN, D’Ici Là, Filigrane programmation, Urban-Ecoscop, Safege et Transitec.

 

La Verrière : un projet de nouveau quartier

Situé au sud-ouest de l’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, le secteur regroupant le quartier gare de La Verrière et le site des Bécanes se trouve au point de jonction entre les espaces urbains et les espaces naturels du parc naturel régional de la Haute Vallée de Chevreuse. Sur une superficie d’environ 100 hectares, le site comprend les zones d’activité Agiot et Orly Parc à restructurer, et les espaces d’urbanisation nouvelle des Bécanes.

Son développement est lié à la réorganisation de la Malmedonne, un important carrefour sur la RN 10 et à l’agrandissement d’un passage sous voie destiné aux transports en commun. Le réaménagement de cette infrastructure améliorera significativement la desserte de la commune, avec l’accueil du transport en commun en site propre Trappes – la Verrière, et permettra de recomposer la trame viaire de la ville.

Le Conseil communautaire de la communauté d’agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines a voté le dossier de création de la zone d’aménagement concerté le 25 juin 2015. La programmation prévoit la construction d’environ 1 800 logements, la création d’un pôle d’activités économiques de 80 000 m2, et l’émergence d’un pôle de transport multimodal.

 

 

En savoir plus

Actualités