L’ADEME Île-de-France et l’EPA Paris-Saclay s’engagent en faveur de l’innovation pour lutter contre le changement climatique

Partager la page

Les territoires sont des vecteurs d’innovations techniques et sociales et de puissants acteurs des politiques publiques dans le domaine de la transition écologique. L’ADEME Île-de-France et l’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay, sous le haut patronage de Madame Valérie Pécresse, présidente du Conseil d’administration de l’EPA Paris-Saclay, présidente de la Région Ile-de-France, ont signé le jeudi 3 mai 2018 un accord partenarial qui les engagent pour les trois prochaines années afin de renforcer la cohérence de la mise en œuvre des politiques publiques sur le territoire, d’apporter de la lisibilité à l’ensemble des acteurs et d’engager des actions innovantes.

La stratégie transversale et globale de l’EPA Paris-Saclay

Le territoire de Paris-Saclay bénéficie d’une très forte concentration d’établissements universitaires, de grandes écoles, de centres de recherches publics et privés et d’entreprises technologiques, faisant de lui le deuxième pôle de recherche français après Paris Centre et l’un des premiers pôles d’innovation au monde : le territoire représente ainsi 15 % de la R&D française, compte 10 % d’emplois très qualifiés relevant de la fonction métropolitaine « Conception et recherche » et 65 000 étudiants.

 

L’EPA Paris-Saclay s’est doté dès 2014, d’une stratégie Eco-Territoire, articulée autour de 6 objectifs :

  • Réussir la transition énergétique afin de valoriser des énergies locales et renouvelables.
  • Faciliter la mobilité à faible impact avec le déploiement d’action mises en œuvre pour limiter ses impacts sur le territoire, tant du point de vue des émissions de polluants atmosphériques que de la congestion du trafic.
  • Contribuer au développement de nouveaux rapports entre les pôles urbains et les espaces naturels et agricoles.
  • Bâtir une vue d’ensemble des besoins en matériaux de construction et des quantités de déchets qui seront produits pour identifier les leviers qui permettront de réduire les uns et les autres.
  • Adopter une approche globale du cycle de l’eau du plateau de Saclay.
  • S’appuyer sur le numérique comme un accélérateur de la transition énergétique du territoire.

Trois domaines d’intervention au cœur du partenariat entre l’ADEME et l’EPA Paris-Saclay

Le passage d’une société émettrice de gaz à effet de serre, consommatrice de fonciers naturels et agricoles, gourmande en énergies fossiles et en ressources, à une société plus sobre et efficace repose sur l’innovation à la fois technologique et sociale. Réussir ce passage nécessite de mobiliser l’ensemble des acteurs du territoire (citoyens, entreprises, élus etc.) pour parvenir à moins et mieux consommer, à mieux mobiliser les potentiels locaux de production, d’organisation et d’expertise. Le partenariat entre l’EPA Paris-Saclay et l’ADEME facilite la réussite de ce passage en invitant les décideurs locaux à engager une conduite du changement sur le long terme à travers notamment 3 domaines d’intervention qui nécessitent le déploiement d’actions concrètes :

  • Ville et Territoire Durable: améliorer la qualité de vie, réduire les émissions de gaz à effet de serre, anticiper les évolutions de demain et rendre les territoires attractifs.

Au regard de cette thématique, une étude de faisabilité pour l’expérimentation d’un modèle de vente directe de produits agricoles en circuits courts, des expérimentations pour développer des solutions de mobilité innovantes sur le Plateau de Saclay et une politique d’économie collaborative seront déployées pour répondre aux objectifs définis par l’accord partenarial.

  • Transition énergétique : améliorer l’efficacité énergétique du bâti et développer des projets d’énergies renouvelables en mettant notamment en œuvre la Smart Energy Paris Saclay dans le cadre du partenariat.
  • Économie circulaire et déchets : trouver de nouveaux modèles économiques sobres en ressources et partenariaux, voire collaboratifs.

L’accord prévoit l’expérimentation de solutions innovantes en valorisant/en réemployant des matériaux issus de déconstruction, des terres excavées dans le cadre des projets d’aménagement. Une étude de faisabilité pour la mise en place d’une politique systématique d’approvisionnement en éco matériaux auprès des filières locales (modalités techniques, juridiques, économiques) sera aussi réalisée.

L’expertise de l’ADEME pour accompagner, conseiller et financer les projets territoriaux sur le long terme

Le rôle premier de l’ADEME est d’accompagner l’EPA Paris-Saclay dans sa transition écologique en soutenant notamment la réalisation de nouvelles études et de nouveaux outils en prise avec les enjeux prioritaires et émergeants de l’EPA Paris-Saclay dans les domaines de la performance énergétique, de la ville durable et de l’économie circulaire pour les trois prochaines années.

Ainsi, elle mobilise le Fonds chaleur et le Fonds déchets pour le financement de projets.

Le réseau de chaleur et de froid de Paris-Saclay

Focus sur le réseau de chaleur géothermique, financé dans le cadre du Fonds Chaleur (AAP 2016) :

Un réseau de chaleur et de froid, aura pour objectif la couverture des besoins de chauffage, d’eau chaude sanitaire et de climatisation de tous les bâtiments qui seront construits entre 2016 et 2022 dans les ZAC des quartiers de l’Ecole Polytechnique et du Moulon. A horizon 2021, la couverture du réseau sera assurée à plus de 60 % par des ENR&R. Il permettra ainsi d’économiser 6 700 teqCO2 via la production de 25 GWh/an d’ENR et de stabiliser les prix de l’énergie sur le long terme pour les abonnés. Flexible et interactif, le réseau de chaleur et de froid constituera la première brique du Smart Energy Saclay.


 

Enfin, elle anime, oriente et soutient financièrement la recherche, le développement et l’innovation dans ses domaines d’intervention (énergies renouvelables, efficacité énergétique, air, économie circulaire, sols…). En plus de l’élaboration de visions stratégiques, l’ADEME mobilise un continuum d’instruments de financement partant des thèses pour aller vers les projets de recherche, de développement, de démonstration et d’innovation (Programme d’Investissements d’Avenir).

Focus sur l’Expérimentation de Véhicules Autonomes sur le territoire de Paris-Saclay (PIA Véhicule du Futur) :

Le projet EVAPS (Expérimentation de Véhicules Autonomes sur le territoire de Paris Saclay) est porté par une alliance Renault-Nissan et Transdev et labellisé par le pôle de compétitivité MOV’EO. Il a pour objectif, sur une durée de 3 ans, l’expérimentation de services de mobilité intelligente et partagée pour les trajets périurbains en conduite autonome sans conducteur, sur des voies dédiées et des sites privés, avec deux types de véhicules électriques (voitures et navette), incluant la desserte du dernier km. A terme, l’objectif est de proposer un service de mobilité complémentaire aux lignes de transports en commun existantes qui soit accessible avec le Pass Navigo. Des partenariats passés avec l’Université Paris-Saclay et les instituts de recherche SystemX et VEDECOM porteront notamment sur les systèmes d’exploitation complexes, la communication avec les véhicules et l’acceptabilité sociale de ces futurs véhicules fortement connectés.

En savoir plus

Ajouter un commentaire