Paris-Saclay, une opération urbaine pour un cluster scientifique et industriel

Eco-territoire

Abécédaire EPAPS

À Paris-Saclay, la recherche ne se limite pas aux salles blanches des laboratoires et des entreprises. L’innovation irrigue les transformations de ce territoire d’avenir, durable par nature. Les forces vives du cluster regroupent une diversité de compétences correspondant aux grandes questions de société du XXIème siècle : l’énergie, l’alimentation, la biodiversité, la mobilité. Elles présentent autant d’opportunités pour répondre aux défis environnementaux du territoire : engager et réussir la transition énergétique, conforter la trame verte et bleue au profit de la biodiversité, réduire la dépendance des habitants à la voiture individuelle, maîtriser le risque d’inondation.

Aujourd’hui, l’EPA Paris-Saclay renforce son engagement en s’adjoignant les forces de spécialistes dans le domaine de la ville durable reconnus nationalement et internationalement. Il s’entoure d’experts, français et étrangers, au sein d’un Comité scientifique de la ville durable Paris-Saclay. Il a pour but d’échanger sur les projets d’aménagement et d’expertiser et de proposer des approches innovantes et/ou des nouvelles technologies adaptées au territoire au service de l’environnement et du bien-être des habitants. Le comité scientifique sera sollicité sur la vision globale et les démarches que l’EPA Paris-Saclay entend développer. Il travaillera sur l’ensemble des projets portés par l’EPA notamment les démarches en cours à l’échelle urbaine de réseaux multigrid énergétique, les projets de mobilité avec des véhicules autonomes mais aussi sur des projets à des échelles plus réduites comme le quartier ou le bâtiment à l’exemple du programme urbain innovant « Le Central ». Situé au cœur du quartier de la Vauve, cette opération mixte de 70 000m² qui verra le jour en 2021, place l’innovation et le développement durable au cœur des principes de sa programmation.

Aux côtés de Philippe Van de Maele, Directeur général de l’EPA Paris-Saclay, le Comité scientifique ville durable de l’EPA Paris-Saclay est composé de :

  • Cécile DELOLME, FUTURE (French University on Urban Research and Education), COMUE Université Paris-Est
  • Bénédicte FAIVRE–TAVIGNOT, Chaire “Sustainability and Social Innovation”, mastère Management du développement durable (HEC)
  • Jakob PUCHINGER, Chaire Anthropolis, spécialisée sur les systèmes urbains innovants orientés sur les usages (CentraleSupélec / SystemX)
  • Michel SALEM SERMANET, EFFICACITY
  • Kees SLINGERLAND, Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions
  • Roland STULZ, Société à 2000 watts (Zurich)

Une zone de protection unique en France

Paris-Saclay inscrit l’urbanisation dans la géographie du plateau afin de respecter et valoriser ce qui en fait sa singularité : ses vallons, ses coteaux boisés et son étendue agricole protégée par loi (La zone de protection naturelle, agricole et forestière a été délimitée par le décret n°2013-1298 du 27 décembre 2013. Elle comprend 2469 hectares consacrés exclusivement aux activités agricoles et 1646 hectares composés de forêts, cours d’eau, espaces naturels et rigoles).

Le patrimoine écologique constitue une brique essentielle du projet d’aménagement. Paris-Saclay offre l’opportunité de définir et déployer une politique pour sa protection et sa mise en valeur. Dans l’ensemble des quartiers, la conception et les usages prévus des espaces naturels favoriseront la biodiversité, et ce à travers toutes les phases de vie du projet, des phases de chantier à leur entretien à long terme.

champs

Le choix a été fait de rompre avec la juxtaposition de lotissements pavillonnaires et zones industrielles pour construire de nouveaux rapports entre les pôles urbains et les espaces naturels et agricoles autour des valeurs de compacité et de mixité. En témoigne la constitution des corridors écologiques du Campus urbain au contact des terres agricoles et des coteaux boisés. Elles présentent un terrain privilégié pour inventer de nouvelles formes de partenariat entre les acteurs du territoire : agriculteurs, collectivités, scientifiques, associations.

La biodiversité et plus largement le patrimoine écologique constitue également une composante essentielle du projet d’aménagement. Paris-Saclay offre l’opportunité de définir et déployer une politique pour sa protection et sa valorisation, et ce à travers toutes les phases de vie du projet. Il s’agit notamment de renforcer les corridors écologiques –zones boisées et espaces naturels au cœur des quartiers – et de restaurer les richesses écologiques comme les rigoles et les zones humides riches en faune et en flore. Dès les phases de chantier, l’Etablissement public d’aménagement impose à l’ensemble des constructeurs des prescriptions pour la protection de la biodiversité sur les sites concernés.

L’ensemble des mesures en faveur de la biodiversité qui engagent l’Etablissement public d’aménagement et ses partenaires font l’objet d’un suivi rigoureux et de nombreux contrôles par les autorités compétentes (Police de l’Eau, Conseil National de la Protection de la Nature, Direction Régionale et Interrégionale de l’Environnement et de l’Energie). Elles sont également encadrées par un comité scientifique.

Un territoire à énergie positive

Lauréat de l’appel à projets « Territoires à énergie positive pour la croissance verte » organisé par le ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, le Campus urbain de Paris-Saclay vise la sobriété énergétique : le projet conjugue la réalisation de nouveaux bâtiments très performants (réglementation thermique RT 2012, certification HQE, H&E et label Effinergie+  à la réhabilitation progressive du parc bâti existant soutenue par des dispositifs incitatifs (contrats de performance, modélisation énergétique pour identifier les potentiels et les priorités, études techniques, juridiques, financières…).

Au-delà de l’échelle du bâtiment, Paris-Saclay développe un réseau de chaleur et de froid bas carbone, une infrastructure essentielle pour exploiter les énergies locales et renouvelables. Trait d’union entre les différents réseaux énergétiques, il constitue la première brique du Smart Energy Paris-Saclay qui est un projet de gestion intelligente et dynamique de l’énergie sous toutes ses formes. Il multipliera les possibilités d’atteindre à chaque instant un optimum énergétique territorial, en jouant avec tous les leviers : inertie thermique des bâtiments, stockage de la chaleur, recharge des véhicules électriques, intégration du solaire photovoltaïque…

 

Schéma Réseau 31

L’Établissement public d’aménagement Paris-Saclay et l’Institut pour la transition énergétique PS2E ont signé une convention cadre de recherche sur les systèmes énergétiques industriels de Paris-Saclay en vue de leur intégration potentielle au projet de Smart-Energy Paris-Saclay.

La démarche abordera de nombreux sujets : réseaux de chaleur basse température, technologies de récupération de la chaleur fatale, stockage physique de la chaleur et du froid, modélisation théorique des réseaux…

En savoir plus

Actualités